Amandine Julien, fermière d'insectes !

PHOTO A JULIEN

« Il bruine sur la campagne tarnaise et l’hiver enveloppe d’un froid piquant Saint-Amancet. À quelques kilomètres du village, le Lycée Agricole de Touscayrats se découvre au bout d’une allée d’arbres dénudés. Derrière le gymnase tout neuf, un grand container. On pousse la porte. Un joyeux tintamarre de chants de grillons fait croire au printemps. Nous voilà dans la ferme d’insectes d’Amandine Julien. « Après un BTS et une licence dans l’agroalimentaire, je me suis intéressée aux nouveaux aliments, dont les insectes, raconte la jeune femme. J’ai eu l’idée de monter un élevage local d’insectes avec des valeurs écologiques. » Très déterminée, Amandine va frapper aux portes de la pépinière d’entreprises Castres/Mazamet, de la mairie de St Amancet et de la Chambre d’Agriculture, car l’élevage d’insectes est considéré comme une production animale hors sol. Son projet, original mais étayé, pique la curiosité et il est bien accueilli. « C’est le maire de St Amancet qui m’a parlé de l’Adefpat. J’ai bénéficié d’un accompagnement étalé sur un an pour travailler sur le montage immobilier, la faisabilité économique avec le soutien de nombreux partenaires… De la recherche de fonds au prix de vente des insectes, ma formatrice m’a apporté du conseil et elle m’a formée. Elle m’a ouvert le champ des possibles car pour un projet innovant comme le mien, il faut choisir des orientations… » En phase d’expérimentation, Ekko, la ferme d’insectes, produit déjà 5 espèces. Nourris aux légumes bio, vers de farines, grillons et autres blattes grandissent au chaud. Expédiés vivants, ils serviront de nourriture aux reptiles de zoos et de jardinerie ou encore d’appâts pour la pêche. Bientôt un deuxième container va rejoindre le premier, inauguré fin janvier. Epaulée par Pierre, son compagnon, et Robin, son père, Amandine veille sur son élevage et appelle toujours régulièrement sa conseillère Adefpat. « Cet accompagnement, j’en étais ravie », confie-t-elle sur fond de chant des grillons.


PARTENAIRES / Chambre d’agriculture du Tarn,mairie de Saint-Amancet, lycée agricole de Touscayrats, PETR Lauragais.
FINANCEMENTS / Fond Social Européen, Région Occitanie