DLA LOZERE / Bilan de l'année 2020

logo-dla-lozere

Malgré cette année 2020 bien particulière, l’Adefpat a pu assurer la poursuite de son accompagnement auprès des associations de Lozère à travers le Dispositif Local d’Accompagnement.
Ont ainsi été réalisés :
- 17 accueils individuels : Cette année encore Le DLA 48 a accueilli tous types de structures de l’ESS. Il les oriente si besoin vers le bon interlocuteur, leur apporte une ressource ou prodigue des simples conseils. Il a été étudié par exemple 6 demandes d’aides au titre du Dispositif de Secours de l’ESS.
- 8 diagnostics : La réalisation des diagnostics partagés permet d’avoir une analyse commune des atouts et des faiblesses et d’aider à la définition des orientations prioritaires et besoins éventuels d’accompagnement de la structure.
- 6 ingénieries individuelles : les difficultés traitées via les ingénieries concernent pour la grande majorité des problématiques d’organisation interne (répartition tâches, gouvernance, outils de gestion des ressources humaines). Ont ainsi bénéficié d’une ingénierie individuelle : le REEL 48-CPIE de la Lozère (Réseau d’Education à l’Environnement de la Lozère), le SIAO (Service intégré d’accueil et d’orientation), le CIDFF (Centre d’Information sur les Droits de la Femme et des Familles). le CAUE de la Lozère (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement), l’Association Détours du Monde.
- 2 ingénieries collectives (une à venir) : L’augmentation des missions et la stagnation ou baisse des moyens humains dans les associations nécessitent encore plus d’organiser et de gérer son temps de travail de façon optimale. Ce fut l’objet de l’accompagnement collectif proposé à travers 2 sessions à une douzaine d’associations et têtes de réseaux.
- 4 post accompagnement : Ils ont permis de faire un bilan avec les structures accompagnées en 2018 ou 2020. Pour toutes, l’accompagnement a été bénéfique et à permis d’acquérir des outils contribuant à un meilleur fonctionnement et / ou de définir un cadre précis pour atteindre leurs objectifs opérationnels.
A noter que ce constat est vrai aussi pour les 2 structures ayant intégralement renouvelé leurs équipes depuis (administrateurs et salariés).

Malgré la crise sanitaire de cette année, le DLA 48 a pu atteindre les objectifs d’accompagnement fixés avec ses partenaires et financeurs l’Etat, le Département de Lozère et la banque des Territoires.

En cette fin d’année, le DLA 48 est déjà en contact avec plusieurs associations ou structures de l’ESS pour étudier à leurs côtés les possibilités de parcours d’accompagnement en 2021.