En Aubrac, les burons reprennent vie

photo

Vous connaissez les burons, ces constructions de pierres typiques des plateaux aveyronnais. Des passionnés leur redonnent vie, l'Adefpat en accompagne certains.

Les burons des 4 frères
L’amour de l’Aubrac a été transmis aux frères Gosset par leur père. Ils y ont passé toutes leurs vacances durant leur enfance. Plus tard, les quatre frères ont chacun suivi leur route, certains partis pour des contrées lointaines, mais l’Aubrac est le lieu qui les a toujours réunis. Lors de leur dernier séjour à l’automne 2019, ils ont constaté une dégradation des burons, patrimoine emblématique de l’Aubrac. Amoureux de cette région, ils ont souhaité participer à sa dynamique à travers un projet qui permettra à la fois de sauvegarder ce patrimoine et de participer au développement économique du territoire dans une logique de tourisme durable.
Accompagnés par l'Adefpat, ils ont pu tester leur offre de gestion de burons cette année à Condom d'Aubrac, la mairie leur ayant confié la gestion du petit buron des Enguilhens. Un bilan très positif les encourage à développer leur projet et à initier un véritable réseau des burons sur l'Aubrac ... ce qui fera l'objet d'une deuxième étape d'accompagnement associant d'autres acteurs touristiques.
Pour en savoir plus :
https://www.youtube.com/channel/UCNfInoL8OiolYrHCXqh36_A
https://burons4f.wixsite.com/aubrac

Le buron du Déroc
Camille Sauvage possède un buron à 100m de la cascade du Déroc, site emblématique et très fréquenté du plateau de l’Aubrac. Originaire de ce territoire, il décide de s’y installer pour créer une double activité : un restaurant en rez-de chaussé, inspiré de la cuisine argentine, et un espace culturel à l’étage proposant des projections, représentations théâtrales, concerts, expositions, stages et clubs de jeux.
A l’issue de l’accompagnement, Camille a peaufiné son projet, défini sa stratégie marketing, son modèle d’organisation, ses prévisionnels d’investissement et de fonctionnement. Les demandes de financement ont été déposées, et les premiers retours sont encourageants pour ce beau projet mêlant réhabilitation du patrimoine bâti, tourisme et animation culturelle.