Saint Geniez d'Olt et d'Aubrac : une ville à la campagne

illustration

Comment consolider le tissu économique? Anticiper les transmissions-reprises ? Sensibiliser les consommateurs à la nécessité de consommer local ? Revaloriser l’image du territoire ? Mieux vivre ensemble ? 
Autant de questions que se posent nombre de bourgs ruraux.

A Saint Geniez d’Olt et d’Aubrac, les élus ont souhaité mener avec la population une réflexion collective sur l’avenir économique de la commune. L’Adefpat a donc été sollicitée pour accompagner un groupe multi-acteurs d’une vingtaine de personnes (composé d'élus municipaux, de commerçants, artisans, acteurs de la santé, salariés du centre social, de l'espace emploi, de représentants d'associations, d'acteurs touristiques, d'habitants motivés, et de techniciens de la Communauté de communes, du PNR de l'Aubrac et du PETR du Haut Rouergue... ).

Des méthodes créatives, inspirées du design de service particulièrement adaptées pour ce type de thématique, ont été mises en œuvre tout au long de l’accompagnement afin de permettre au groupe de définir ensemble une réelle stratégie de revitalisation du bourg et de bâtir un plan d’actions. 
Des idées ont pu être testées grandeur nature avec par exemple la mise en place, durant la saison estivale, d’une vitrine au coeur du village pour communiquer sur les offres d’emploi, de logement, les services, le cadre de vie….

De nombreuses actions ont été listées dont quatre projets phares :

- Le Corum : création d’un tiers-lieu thématique

- L’auberge des métiers : offre de logements passerelles et formations

- Le passage de la halle : aménagement pour une mobilité douce et mise en valeur du centre-ville

- Notre ville à la campagne : mise en œuvre d’une stratégie de communication basée sur une offre de conditions de travail, de logements, de loisirs et de services d’une petite ville, dans un cadre de vie de grande qualité.

Ce travail a mené tout naturellement à la constitution d’un dossier de candidature pour le dispositif Bourgs Centres porté par la Région Occitanie. L'accompagnement a permis non seulement d’aboutir à des propositions d’actions concrètes mais aussi de mobiliser plus d’une vingtaine d’acteurs du territoire qui souhaitent poursuivre la dynamique enclenchée et pérenniser le groupe. En plus de ce groupe d’acteurs, un groupe de jeunes a souhaité s’investir dans la démarche. Que d’enthousiasme et de dynamisme salué par le groupe d’appui au projet qui s’est réuni fin novembre !