ZOOM Accueil : Saint Geniez d'Olt fourmille d'idées

photo

Lancer un grand débat participatif. C’est la bonne idée de Marc Bories, maire de Saint Geniez d’Olt et d’Aubrac. Le bourg de 2 000 habitants passe à 6 000 l’été avec les touristes, les associations y sont très actives, l’hôpital emploie 200 salariés… « Mais nous voulons anticiper la fermeture des magasins du centre-ville, attirer de nouveaux habitants et trouver des solutions aux difficultés que rencontrent les artisans et le secteur médical à recruter... L’idée, c’est de se poser la question : « Comment voyons-nous Saint Geniez dans les 10 ans à venir ? »
Animé par un intervenant choisi avec l’Adefpat, un groupe de 25 personnes, de tous horizons est rapidement constitué. « Nous n’avons eu aucun mal à mobiliser et il y a même eu trop de candidats car le bourg est très dynamique, se réjouit Elodie Besson, directrice générale des services municipaux. Mais nous n’avions pas d’idée au départ de ce qui allait ressortir de tout ce travail. » Tout de suite, la méthode participative, les réunions par thèmes, les dessins pour visualiser et concrétiser les idées fonctionnent à merveille. « Dès la troisième séance, nous sommes passés au prototypage. Dans le centre du village, les vitrines d’un magasin vacant ont été décorées (voir photo). Nous y avons accroché toutes les offres de travail disponibles, ainsi que la liste des 60 associations et services du village », détaille le maire. Une belle vitrine, réalisée en un temps record.
Au fil des réunions, l’idée de départ qui était surtout le commerce, s’élargit. Les pistes se dessinent : un guichet unique, en un même lieu convivial, pour l’Office de Tourisme, l’espace emploi et un lieu de coworking, une « voie douce » pour accéder au centre-ville, des formations pour l’hôtellerie et le service aux personnes…
« Cet accompagnement Adefpat nous a montré qu’on pouvait penser différemment et nous démarquer avec nos atouts. Il va nous permettre d’arriver avec un projet construit pour le contrat bourgs-centres que nous allons signer avec la Région », se réjouissent l’élu et sa directrice des services.